Slim - 2014
ISUP

Mon passage par la case "prépa Chrestien de Troyes" a été un choix des plus judicieux. Plus que de belles amitiés et de bons moments, la prépa m'a permis d'acquérir de solides fondamentaux scientifiques à savoir la méthodologie, l'organisation, la rigueur, le travail d'équipe mais aussi l'autonomie. A cette longue liste s'ajoute évidemment un mental plus solide et une culture scientifique conséquente qui ont été des atouts par la suite. La bonne ambiance, les vendredi après-midi sportifs, les séances de révision pour les écrits et les oraux et la satisfaction lorsqu'on réussit valent largement les heures de travail. Si c'était à refaire ? Sans hésiter !


Marine - 2014
ENSI Limoges

Pour moi, la prépa au lycée Chrestien de Troyes a été un excellent moyen de trouver ma voie, ne sachant pas ce que je voulais faire en Terminale excepté des sciences. Le gros avantage est que les effectifs sont relativement faibles. Ceci permet non seulement d'être proche des enseignants et de solliciterleur aide dès qu'on le souhaite, mais aussi de connaître la majorité des élèves, et participe à une très bonne ambiance. Bref, une superbe expérience.


Florian - 2014
ENAC Toulouse

J'ai intégré la classe de PCSI comme suite logique de mes études. On prend le rythme assez rapidement, le programme est dense et il faut s'impliquer pour l'assimiler. J'ai compris à la fin de ma deuxième année en PC, lorsque j'ai raté le concours ingénieur du Contrôle de la Navigation Aérienne, que les cours ne suffisent pas mais qu'il faut un travail personnel approfondi pour s'ouvrir les plus grandes portes. J'ai donc redoublé pour me consacrer uniquement à ce concours (le cours ayant été travaillé l'année précédente), et j'ai pu obtenir ici une aide personnalisée que je n'aurais eue nulle par ailleurs.


Benoit - 2013
Centrale Marseille

Mes 2 années passées à Troyes (en PCSI puis PSI) m’ont laissé un bon souvenir. C’est sûr que la quantité de travail à fournir est importante par rapport au lycée mais il ne faut pas avoir en tête l’image de la taupe qui ne voit pas le jour en prépa. Les petits effectifs en classe permettent aux professeurs d’être disponibles pour chaque élève, de proposer des exercices en fonction des objectifs de chacun par exemple. A Chrestien de Troyes, la bonne ambiance est assurée ainsi qu’un esprit d’entraide que l’on ne trouve pas dans toutes les prépas. Ces 2 années m’ont permis d’intégrer l’Ecole Centrale de Marseille, une école d’ingénieur généraliste.


Julie - 2013
Ensc Clermont-Ferrand

Mon parcours en classe préparatoire au lycée Chrestien de Troyes a été plus agréable que ce que j’aurais imaginé : mes a priori étaient faux. Bien sûr, un travail personnel et constant doit être fourni, mais la bonne ambiance qui règne au sein de nos promos, que ce soit entre élèves ou même avec les enseignants, occulte en partie ce détail. Aujourd’hui, si l’on me demandait de refaire le même parcours j’accepterais parce qu’outre les diverses connaissances que j’ai acquises, les méthodes de travail qui m’ont été inculquées et mon intégration dans une école de chimie de la Fédération Gay-Lussac, mes trois années passées au lycée Chrestien de Troyes (filière PC) resteront à jamais dans ma mémoire.


Mélanie - 2012
Ensi Poitiers

Après deux années de classe prépa à Chrestien de Troyes (MPSI puis MP) j’ai intégré l’ENSI de Poitiers (recrutant sur CCP), une école qui forme des ingénieurs en Énergie et Génie civil, traitement des eaux. Je n’ai pas regretté ces deux années, tout d’abord parce que la prépa de Troyes est une prépa familiale où les profs sont toujours là pour nous répondre et nous aider. L’aide est quasiment individuelle et en fonction des ambitions et des capacités de chacun. Il y a également une bonne ambiance entre les élèves, j’ai d’ailleurs gardé contact avec certains d’entres eux. La prépa peut faire peur au départ surtout à cause de la charge de travail, mais une fois le rythme pris, les deux années passent à la vitesse éclair. Ensuite une fois admise, l’intégration en école d’ingénieurs se fait facilement !


Antoine - 2010
Ense3 Grenoble INP

Après deux années de CPGE au lycée Chrestien de Troyes, filière PC, j'ai intégré l'école Ensecube du groupe Grenoble INP en 2010. Si j'en suis arrivé là, c'est sans doute grâce à une ambiance différente des autres prépas : des effectifs raisonnables, l'attention de professeurs dévoués, et une classe très soudée, s'entraidant au maximum. En quelques mots, deux années de prépa à Troyes passent vraiment très vite, et toutes les écoles seront accessibles à ceux qui sauront mêler ambitions, motivation et tirer le meilleur parti de cette ambiance !


Pauline Martin - 2011
Esirem de Dijon

Après mes deux années de classe prépa au lycée Chrestien de Troyes, j'ai pu intégrer l'ESIREM à Dijon, une école qui forme des ingénieurs en matériaux et qui recrute sur le concours Archimède. Ces deux ans ont étés assez difficiles parce que la quantité de travail à fournir est plutôt importante mais cela en vaut la peine car deux ans passent très vite. La prépa de Troyes reste unique car elle nous offre des méthodes de travail différentes des autres prépas puisque les effectifs sont réduis. Les professeurs sont donc plus disponibles pour nous aider et la préparation aux concours est plus efficace. Cependant, travail et motivation restent les éléments essentiels pour réussir en prépa.


Jeremy - 2011
Centrale Lyon

Les années que j'ai passées en prépa resteront toujours un très bon souvenir. Les classes à effectif réduit permet-tent une bonne ambiance au sein des élèves et une entraide quotidienne. Les professeurs sont à l'écoute de tous les élèves, et leur proposent des exercices en fonction de leur niveau et de leurs ambitions. Ces raisons m'ont poussé à effectuer ma 5/2 à Troyes, alors que j'hésitais à partir dans une prépa étoilée. Aujourd'hui, je ne le regrette pas...


Raphael Veisemburger - 2007
Ecole des Mines de Nancy

Opter pour la prépa de Chrestien de Troyes fut un choix que je n'ai jamais regretté. Grâce à un corps éducatif dynamique sachant gérer les élèves et leur projet de manière individuelle, j'ai réussi à progresser pour atteindre les objectifs que je m'étais fixé. De plus, l'ambiance relativement agréable et détendue des petites classes ont rendu ces deux années riches de moments forts et de bons souvenirs.


Rosalie Simon - 2007
Licence de Mathématiques L3 à Dijon

Mes deux années de prépa au lycée Chrestien de Troyes terminées (MPSI et MP), je m’aperçois qu’elles sont passées très vite. Travailler et délirer, ça prend du temps… La première année a été, pour moi, plus difficile que la deuxième : il a fallu s’adapter à une nouvelle classe, à une nouvelle organisation de mon temps ainsi qu’à de nouvelles méthodes de travail. Une fois dans le bain de toutes ces nouveautés, je trouve que la prépa a été une source diversifiée d’apprentissage. La prépa est faite pour nous apprendre des choses par l’intermédiaire des cours, mais elle nous apprend également la solidarité car sans celle-ci la prépa serait très difficile. En prépa, les amis et les amies nous aident à nous détendre mais également à surmonter nos petits coups de blues. En prépa, il y aussi des profs qui sont là pour nous épauler et nous conseiller si nous en avons besoin. En quelque sorte, on peut dire que l’on se sent appartenir à une grande famille ; une grande famille dont il faut quand même sortir un jour pour continuer à avancer. Mais une chose est sûre, elle restera à jamais dans mes souvenirs.


Pierre Midoux - 2007
Ecole Nationale Supérieure d’électricité et de Mécanique (ENSEM Nancy)

En terminale, je craignais de rejoindre les classes prépas ; en effet, j’avais beaucoup d’a priori, de fausses idées ; je pensais par exemple que le rythme allait être infernal et que le travail à fournir allait être insurmontable… La réalité fut différente : certes, la prépa impose un certain rythme de travail mais celui-ci n’est absolument pas insurmontable. Je ne regrette donc absolument pas mes deux années à Chrestien de Troyes. L’autre point positif, que j’ai pu retenir de cette prépa, est l’ambiance plutôt conviviale qui existe entre les élèves ; j’ai été agréablement surpris de voir que les étudiants s’entraidaient et que l’esprit de compétition était inexistant. En bref, la prépa m’a permis d’intégrer l’école que je souhaitais et de m’approcher un peu plus du métier d’ingénieur ; si c’était à refaire, je n’hésiterais pas une seule seconde.


Thomas Maillard - 2005
Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM Besançon)

La prépa de Troyes m'a permis de me donner les moyens de m'approcher un peu plus encore du métier dont je rêve en me donnant d'une part la formation scientifique nécessaire, et d'autre part le temps de réfléchir exactement à ce que je voulais faire plus tard. On y a trouvé une très bonne ambiance ainsi qu'une certaine émulation entre tous, ce qui donne un autre visage à la prépa, un visage plus humain. Des années que je ne regrette absolument pas et qui en valent vraiment le coup.


Elise Maigrat - 2005
Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques (ENSIC Nancy)

Que m'ont apporté mes deux années de prépa (PCSI-PC) à Chrestien de Troyes ? Tout d'abord, des méthodes de travail, mais aussi de gestion, que ce soit du temps ou de soi-même, ainsi que des capacités de recherche, de réflexion, d'analyse… Tout ceci, à travers DM, DS mais aussi colles, meilleur moyen de faire le point régulièrement sur ce qui a été ou non acquis. D'autre part, des moments inoubliables tant à travailler qu'à rigoler, et ce avec des personnes extraordinaires qui nous font nous sentir encadrés, soutenus et grâce auxquelles on arrive à avancer. Même si durant ces deux années de prépa, j'en ai bavé, j'ai souvent craqué et me suis souvent dit que jamais je n'aurais du choisir cette voie, aujourd'hui, avec plusieurs mois de recul, je peux affirmer que ces deux années resteront dans ma vie et que si c'était à refaire, je n'hésiterais pas une seule seconde car ça en vaut largement la peine .


Emilie Julien - 2001
Ecole Supérieure des Travaux Publics (ESTP Paris)

La prépa de Troyes m'a permis à la fois de m'épanouir et de trouver ma voie . Les colles régulières m'ont apporté une assurance et une confiance en moi que je n'avais pas. La quantité importante de travail et le suivi personnalisé des professeurs m'ont appris à gérer mon temps , à organniser mon travail. Par ailleurs l'ambiance générale est excellente et les professeurs à l'écoute . Conclusion Cette prépa est une très bonne voie qui permet de mieux affronter la vie active.


Régis Marlier - 2002
Ecole Supérieure des Mines de Nancy (ENSMN)

La prépas à Chrestien de Troyes a l'avantage de préparer aux concours dans un cadre très convivial : L'ambiance y est vraiment chaleureuse et c'est honnetement grâce à ca que la prépas devient supportable, même agréable. Les profs sont là pour faire assimiler des notions et non pas pour enoncer des cours magistraux. Avec un corps enseignant très disponible, et le programme étant le même partout, cette prépa ouvre la voie à toutes les écoles .


Emeline Reboul - 1999
Ecole Centrale de Lyon (ECL)

Je garde de très bons souvenirs de mes études en classes préparatoires au lycée Chrestien de Troyes. J'y ai rencontré des professeurs passionnants qui ont su être à l'écoute de mon projet personnel, et qui ont mis toutes leurs compétences en oeuvre pour me permettre de réussir. L'atmosphère conviviale qui régnait dans les classes, le dynamisme des enseignants, et le soutien de mes camarades ont été autant d'atouts pour atteindre l'objectif que je m'étais fixée, et intégrer l'école que je souhaitais.